Les chewing-gums de l’entremise

Le 29 août 1944, les Allemands quittent PONTOISE, les Américains sont tout proches
Le mercredi 30 août, les Américains rentrent dans la ville
C’est la libération
J’ai alors 11 ans, et comme tous les enfants, je cours après les soldats Américains pour avoir des chewing-gums et des cigarettes.
Un ou deux jours plus tard, l’après-midi, je traine avec un copain sur une place, située à l’entrée du jardin de la ville, rue de Gisors.

Arrivent alors deux camions américains G.M.C. qui se garent sur la place. En descendent, deux soldats américains, nous nous précipitons vers eux pour leur demander des chewing-gums.
D’accord, mais en échange, ils nous demandent où ils peuvent aller pour faire « zig-zig ».

Bien sûr, on connait la « Maison Bleue », maison close située rue des Carrières à PONTOISE.

Nous les guidons donc jusque-là. Nos deux américains entrent dans ladite maison, après nous avoir donné un gros paquet de chewing-gums à chacun.
Nous n’avons pas attendu qu’ils sortent.

Le soir, à la maison, nous ne donnerons pas de détails sur la façon dont nous avons obtenu tant de chewing-gums.

Jean DELAPLACE

Actualités